Rencontre avec John Agnew, membre de la British Academy

La géopolitique à l’ère de la mondialisation
Le mot « géopolitique » doit face un péché originel lié au contexte dans lequel il a émergé, au moment où un imaginaire géopolitique européen issu des Lumières disparaissait, à la fin du XIXè siècle.
L’avènement de relations entre Etats et empires impliquait entre eux une rivalité alors conçue comme une compétition biologique en fonction de leur localisation relative à la surface de la terre. La compréhension de la géopolitique contemporaine peut être renouvelée en la reconnectant avec la mondialisation que l’économie a connue ces cinquante dernières années.

John Agnew (Ph.D. Ohio State) est professeur distingué de Géographie et d'Italien à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et spécialiste de géographie politique. Ses domaines de recherche concernent la politique en Italie, l'urbanisation européenne et la géopolitique de l'économie mondiale. On peut compter parmi ses récompenses, la bourse Guggenheim pour ses recherches sur les frontières des Balkans en 2003-2004, le prix d'enseignement de l’UCLA en 2007 et sa nomination en 2017 à la British Academy.

 

Publié le 26 avril 2019