Village des Sciences de Valence : un succès confirmé en 2018 !

Samedi 6 et dimanche 7 octobre 2018, 7 067 visiteurs ont franchi les portes du Village des Sciences de Valence, soit 15% de plus qu’en 2017 pour cette 2ème édition « nouveau format » qui s’est déroulée sur le site universitaire Latour-Maubourg, dans les bâtiments de l’Université Grenoble-Alpes et de la Maison de l’étudiant.

Une collaboration efficace pour promouvoir la culture scientifique pour tous



Une vraie réussite pour le territoire, et la démonstration d’une volonté commune de bâtir un évènement de culture scientifique d’envergure pour les valentinois et les drômois à l’occasion de la Fête de la Science grâce à la collaboration étroite entre les collectivités territoriales et l’Université. Les organisateurs – la ComUE Université Grenoble-Alpes, le Département de la Drôme, l’Université Grenoble-Alpes, l’Agence de Développement Universitaire Drôme-Ardèche et Valence Romans Agglo – fortement soutenus par la Région Auvergne Rhône-Alpes se réjouissent de ces succès collectifs.

Un réel engouement du public



« C’était tout simplement bluffant, même impressionnant de voir une telle affluence, une telle communion et un tel enthousiasme pour la Science » a- t-on pu entendre.
Comme l’ont rappelé les organisateurs et les représentants de l’Etat lors du discours d’inauguration, les objectifs d’un tel événement sont de faciliter l’accès à l’information scientifique pour mieux comprendre la science et ses enjeux, mieux appréhender son environnement, exercer son rôle citoyen et pouvoir faire des choix basés sur la connaissance et non sur la croyance. En bref, contribuer à lutter contre l’obscurantisme, à favoriser la formation de citoyens éclairés, et bien sûr, à stimuler l’intérêt pour la science, la curiosité à l’égard des carrières scientifiques, en particulier auprès des jeunes, notamment des filles ! Sur les 7000 visiteurs, plus de 40 % sont des jeunes, de quoi susciter des vocations... ou les confirmer, comme pour cette jeune collégienne, fidèle de la fête de la science, qui s’est mise spontanément à partager son savoir sur les blattes aux côtés des entomologistes...

Une programmation éclectique et interculturelle



Autour d’une science résolument vivante, spectaculaire et ludique, cette année les visiteurs ont été surpris par d’étranges phénomènes physico-chimiques comme la lévitation d’aimants et la transformation d’objets plongés dans l’azote liquide à – 196°. Ils ont pu assister à des expériences renversantes comme celle de la force de l’eau. Ils ont percé les secrets des molécules et des réactions chimiques autour de la fabrication de couleurs végétales, devant la formation de crème glacée à la vanille, en obtenant de l’huile essentielle de lavande ou en s’improvisant agent de la police scientifique ! Ils ont testé la pression de l’air, l’équilibre, la gravité, la 3D, la conductivité, l’électronique, le chocolat et les terroirs d’Ardèche à l’aide de jeux et d’applications inattendues et artistiques. Ils ont échangé autour de projets en robotique et tentés de résoudre des casse-têtes mathématiques ! Ils ont exploré les mondes des insectes, des oiseaux et des abeilles, exploré aussi le temps des Gaulois et celui des dinosaures... Les plus jeunes sont repartis chargés de leurs réalisations : moulage d’empreintes de dinosaures, éolienne en matériel de récupération, peinture au chou rouge, thaumatropes.

Et bien sûr, tous auront fait la chasse aux idées reçues – le fil rouge de l’événement – de stand en animation et au travers des Impro’Sciences qui détournaient, avec beaucoup d’humour et en musique des objets bizarroïdes mais scientifiques ! Sans oublier les spectacles, l’un conté pour explorer le monde de la Lune et la conquête spatiale, l’autre dansé pour interroger la dualité de l’esprit et du corps !
L’édition 2018 a donc réuni un public curieux et venu nombreux, des passeurs de sciences passionnés, une science vivante, captivante et ludique, une programmation éclectique et interculturelle, piliers de ce grand succès. Au total, ce ne sont pas moins de 22 stands, 22 animations et 13 spectacles qui ont été proposés au public tout au long de ce week-end. Tout le monde a déjà hâte d’être à l’année prochaine…

Des passeurs de sciences passionnés



Merci aux « passeurs de sciences » que sont les chercheurs, enseignants – chercheurs, lycéens et étudiants, médiateurs scientifiques et artistes… Ils ont su communiquer avec passion chacun dans leur domaine leur curiosité scientifique intarissable.
Publié le 15 octobre 2018