Prix de l'Académie des Sciences 2018

Cette année, l'Académie des sciences a distingué 5 chercheurs du site Univ. Grenoble Alpes.

Grands Prix de l'académie des sciences :


Ces prix récompensent des contributions scientifiques exceptionnelles au niveau européen dans les domaines du numérique, de l’énergie et de l’environnement.

  • GRAND PRIX Institut Mines Télécom – (30 000€). – Pierre Comon, directeur de recherche CNRS au GIPSA-Lab (conjointement à Ange Nzihou, Albi).
Pierre Comon est reconnu au niveau international pour ses contributions majeures en traitement du signal. Il a d’abord posé les bases théoriques statistiques des méthodes de séparation de sources fondées sur l’hypothèse d’indépendance, ce qui a permis des avancées considérables en matière de séparation aveugle. Il s’est ensuite consacré à la question de la factorisation tensorielle où il a démontré le rôle central que joue la notion de rang des tenseurs pour une généralisation de la problématique de séparation de sources. Ses apports en matière d’applications concernent les télécommunications, les réseaux de capteurs, la santé ou bien encore l’environnement, autant de domaines qui démontrent la portée et l’impact de ses contributions et font aussi l’objet de plusieurs brevets d’inventions.

  •  PRIX Espoir Institut Mines Télécom – (15 000€). – Le prix est décerné à Ioan Mihai Miron, chargé de recherche CNRS au laboratoire Spintec.
Ioan Mihai Miron est chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique, Laboratoire Spintec de l’université Grenoble Alpes du CEA, pour sa contribution majeure sur la découverte du retournement de l’aimantation induite par les couples de spin orbite. Cette possibilité ouvre un potentiel significatif sur la réduction de consommation énergétique et la fiabilité des MRAM, le seul type de mémoire non volatile compatible avec l’évolution en vitesse des derniers processeurs. Cette nouvelle mémoire devrait à terme se substituer aux mémoires de type SRAM au plus près des processeurs.
Les travaux de Ioan Mihai Miron ont fait l’objet de nombreux brevets, et ont contribué à la création d’une startup Antaios. Antaios a reçu en 2016 le grand prix du concours de la création d’entreprise innovante I-Lab.
Ioan Mihai Miron a obtenu une bourse ERC Starting grant en 2014 sur la base de travaux reconnus au niveau mondial ainsi que le démontre les nombreuses citations de ses publications (plus de 3000 citations dans un délai très court).

Prix thématiques :


  • Sciences de l’Univers : Prix André LALLEMAND (4 500€) – Wlodek Kofman, directeur de recherche CNRS émérite à l’IPAG
Le prix est décerné à Wlodek Kofman pour ses découvertes sur Mars et sur la comète TCHURY réalisées au moyen des radars basse fréquence (MARSIS et CONSERT respectivement) permettant de déterminer les propriétés physiques du sous-sol de ces objets (porosité, composition, structure). Les prochaines sondes planétaires emporteront un radar comparable.
Il est spécialiste de l’utilisation des ondes radio basse fréquence pour l’étude de l’ionosphère terrestre, du sous-sol martien (radar Marsis), de la lune, Encelade et de Titan. Il a porté le projet CONSERT (COmet Nucleus Sounding Experiment by Radiowaves à 90 Mégahertz) et en est le principal investigateur.
Ce radar révolutionnaire a permis la tomographie du noyau de la comète Tchury pendant la phase de descente de PHILAE le 14 novembre 2014 et des observations in situ pendant une soixantaine d’heures.
Auteur de plus de 300 articles dans des revues de rang A, Wlodek Kofman est membre honoraire de la Royal Astronomical Society depuis 2010 et l’astéroïde 13 368 porte son nom.

  • Mathématiques : Médaille Émile PICARD –Yves Colin de Verdière, Professeur émérite UGA à l’Institut Fourier
Yves Colin de Verdière est l’acteur d’une oeuvre mathématique considérable, allant de la géométrie riemannienne à la géophysique en passant par exemple par la théorie des graphes ou la géométrie hyperbolique.
Mathématicien ouvert et enthousiaste, il a une curiosité insatiable envers les nouvelles mathématiques. Ses travaux, souvent inspirés de la physique, ont une grande influence, notamment ceux sur l’approximation semi-classique et sur le chaos quantique. En retour, il contribue à des applications expérimentales fructueuses.
En savoir plus

Prix franco-taiwanais


Par ailleurs, Redouane Borsali (CERMAV) a reçu le prix franco-taiwanais, décerné par le Ministry of Science and Technology of Taiwan (MOST) et l’Académie des sciences, récompense et encourage un binôme scientifique franco-taiwanais pour sa contribution scientifique dans un domaine d’intérêt pour les deux pays.


Publié le 3 décembre 2018