Les oeuvres d'art du campus s'invitent au Centre Pompidou

Du  7 juin 2018 au  10 juin 2018

L'Université entre au musée. The Public Art Center est un musée fictionnel sous forme de sculpture, imaginée par l'artiste Wesley Meuris, faisant l'inventaire de la collection des œuvres d'art des universités françaises. Univ. Grenoble Alpes figure dans ce prestigieux catalogue.

La valorisation du patrimoine universitaire français

Wesley Meuris, The Public Art Center (2013-2018) © Wesley Meuris

Le patrimoine artistique des établissements d'enseignement supérieur est riche de plus d'un millier d'oeuvres, dispersées sur les campus de métropole et d'outre-mer. Depuis plusieurs années, la Conférence des présidents d'université (CPU), l'association Art + Université + Culture et le ministère de la Culture ont entrepris un travail visant à valoriser ce patrimoine artistique universitaire. L'association A+U+C a donc initié en 2013, dans le cadre de l'action "Nouveaux commanditaires" de la Fondation de France, une commande artistique visant à le rendre plus visible et tangible grâce à un important travail de récolement, accompagné d'une publication et d'un colloque.

C'est le fruit du ce travail mené par l'artiste belge Wesley Meuris sous le nom de "The Public Art Center" qui sera exposé du 7 au 10 juin 2018 au Centre Pompidou. L'oeuvre rejoindra la collection du Centre national des arts plastiques et pourra ainsi être empruntée et circuler dans le monde entier, faisant ainsi entrer non pas l'art à l'université mais bien l'université au musée.

Archive, collection, exposition

Wesley Meuris, The Public Art Center (2013-2018) © Wesley Meuris

"The Public Art Center" est une institution muséale fictionnelle dans la lignée du fameux "Musée des Aigles" de Marcel Broodthaers par exemple, qui aurait pour vocation de rassembler et archiver les oeuvres présentes sur les campus français.
Cette "institution" et sa collection prennent la forme d'une sculpture composée de caisses ouvragées par l'artiste. Celles-ci rassemblent deux-cents cadres dans lesquels apparaissent, sous la forme de montages / collages caractéristiques de son travail, une sélection d'oeuvres des universités. Au dos des cadres, des étiquettes comportant un numéro de récolement et un code-barre témoignent d'un système d'archivage propre à cette institution fictive et stéréotypée.

Un catalogue consacré aux relations historiques entre art et universités


A l'occasion de l'inauguration de l'œuvre au Centre Pompidou, un ouvrage bilingue françaisanglais relatant ce projet et retraçant par ailleurs l'histoire de la commande publique à l'Université ainsi que les enjeux de son patrimoine artistique est publié dans la collection "Société des Nouveaux commanditaires" chez l'éditeur Les presses du Réel, avec le soutien du Centre national des arts plastiques. Universitaires, critiques d'art et théoriciens ont été sollicité.e.s pour éclairer l'œuvre de Meuris et son inscription dans l'histoire de l'art. Dominique Poulot, Ida Soulard, Thierry Dufrênes, Pierre bazantay et jérôme Poggi ont ainsi livré des textes exigeants, dans une tentative d'inscription dans l'histoire de l'art de cette commande artistique exceptionnelle dans le paysage contemporain.


Une commande d'envergure (inter)nationale

43 établissements d'enseignement supérieur ont contribué à la création de l'oeuvre en envoyant les photos et descriptifs de 200 oeuvres présentes dans l'espace public des campus. Parmi elles, 22 oeuvres du campus Univ. Grenoble Alpes.

Destinée à être exposée dans des institutions muséales nationales ou internationales, cette oeuvre dont la production et la médiation ont été assurées par la structure not-for-profit SOCIETES, a fait l'objet d'une donation et est inscrite sur l'inventaire du Fonds national d'art contemporain (FNAC), collection gérée par le Centre national des arts plastiques, faisant ainsi entrer non pas l'Art à l'Université mais bien l'Université au Musée. Compte tenu de ses enjeux nationaux, ce projet bénéficie également du soutien de la Fondation de France, de la Fondation Daniel et Nina Carasso, de 15 établissements membres de A+U+C et de la Conférence des Présidents d'Universités (CPU).


Les 15 établissements commanditaires : Comue Université Grenoble Alpes, ENS de Lyon, INSA de Lyon, Université Clermont Auvergne, Université de Bordeaux, Université de Bretagne Occidentale, Université de Haute Alsace, Université de La Rochelle, Université de Montpellier, Université de Rennes 1, Université de Strasbourg, Université François Rabelais Tours, Université Paris Diderot Paris 7, Université Reims Champagne Ardenne, Université Rennes 2.     

Les 43 établissements participants : Comue Université Grenoble Alpes, ENS de Lyon, INSA de Lyon, INSA de Rouen, Université Bordeaux Montaigne, Université Bretagne Sud, Université Clermont Auvergne, Université d’Angers, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse, Université d’Orléans, Université de Bordeaux, Université de Bourgogne, Université de Bretagne Occidentale, Université de Franche-Comté, Université de Haute Alsace, Université de La Réunion, Université de La Rochelle, Université de Lille 3, Université de Limoges, Université de Nantes, Université de Poitiers, Université de Rennes 1, Université de Rouen, Université de Strasbourg, Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, Université du Littoral, Université de Montpellier, Université du Maine, Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, Université François Rabelais Tours, Université Le Havre, Université Lyon 1, Université Nice Sophia Antipolis, Université Paul Sabatier Toulouse 3, Université Paul Valéry Montpellier 3, Université Paris Diderot Paris 7, Université Paris Ouest Nanterre, Université Paris Sud, Université Pierre et Marie Curie, Université Reims Champagne Ardenne, Université Rennes 2, Université Sciences et Technologies Lille 1, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. 

Publié le 29 mai 2018