• Projet IDEX

Première rentrée solennelle Univ. Grenoble Alpes

Le  23 octobre 2017

La première rentrée solennelle d’Univ. Grenoble Alpes a eu lieu ce lundi 23 octobre 2017. Elle a rassemblé autour de Patrick Lévy, président de la Communauté Université Grenoble Alpes et coordinateur du projet IDEX, les représentants des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche de Grenoble, des collectivités territoriales et du monde socio-économique. Cette soirée a été l’occasion de réaffirmer l’ambition collective de la communauté universitaire partagée avec le territoire et portée par Univ. Grenoble Alpes.




« Qu’attendez-vous de l’université ? » C’est avec cette question que Patrick Lévy a ouvert la première table-ronde de la soirée, intitulée « L’université dans son territoire ». Claudine Schmidt-Lainé, Recteur de l’Académie de Grenoble, Jean-Charles Colas-Roy, Député de la 2e circonscription de l’Isère, Yannick Neuder, Vice-Président à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Christophe Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole, et Éric Piolle, Maire de Grenoble, ont tour à tour partagé leurs visions sur le rôle et la place de l’Université.

« Rayonnement international », « attractivité », « innovations pédagogiques et sociales », « entrepreneuriat », « cadre de vie » ont ponctué leurs réponses illustrant bien les relations fondamentales que l’université entretient avec son territoire. « Nous ne serions pas Métropole sans l’université telle qu’elle est aujourd’hui » a conclu Christophe Ferrari.



Patrick Lévy a ensuite présenté la trajectoire Univ. Grenoble Alpes, détaillant les étapes de la construction de cette identité commune. Une identité qui s’incarne déjà dans la charte de signature des publications scientifiques pour tous les chercheurs du site, la carte multi-services identique pour tous les étudiants et les personnels mais aussi des événements fédérateurs comme la Fête de la Science ou les conférences d’exception.

Vidéo « Agir pour le climat » précédent la table ronde

La deuxième table-ronde, intitulée « Agir pour le climat » a donné la parole à Jérôme Chapellaz, directeur de recherche CNRS à l’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE), Nouredine Hajsaid, professeur Grenoble INP Institut d’ingénierie Univ. Grenoble Alpes, porteur du projet Eco-SESA financé par l’IDEX, Hubert Gallée, directeur de recherche CNRS à l’IGE impliqué dans le projet Trajectories financé également par l’IDEX, Stéphane La Branche, chercheur associé au laboratoire PACTE, Éric Piolle, Maire de Grenoble et Jean-Charles Colas-Roy, député de l’Isère.



Impossible de parler du climat sans évoquer le projet ICE Memory initié à Grenoble, dont l’ambition est de constituer des archives glaciaires pour les générations futures, en conservant des carottes issues des principaux glaciers en péril à travers le monde. Ce projet international est aujourd’hui soutenu par l’UNESCO et les échantillons déjà prélevés sont inscrites au patrimoine mondial de l’Humanité.

Vidéo Ice Memory

Mais agir pour le climat, c’est aussi prévoir ses évolutions, imaginer les réseaux énergétiques du futur, développer de nouvelles sources renouvelables, comprendre les enjeux sociologiques et difficultés politiques sous-jacentes… Des fronts de recherche sur lesquels les chercheurs Univ. Grenoble Alpes sont à l’avant-garde. « À Grenoble, on expérimente avec un souci d’exemplarité, pas pour tendre vers l’autonomie des éco-quartiers mais plutôt vers une solidarité entre quartiers utilisant des sources d’énergies préservant l’environnement. » a expliqué Nouredine Hajsaid, en présentant le projet ECO-SESA.

Les étudiants étaient aussi à l’honneur lors de cette cérémonie, en particulier ceux qui portent haut les couleurs d’Univ. Grenoble Alpes, comme Sabrina Fadloun, doctorante de la Communauté Université Grenoble Alpes qui a remporté le prix du public lors de la finale internationale du concours MT180 à Liège, après avoir gagné la Finale nationale.
Les porteurs du projet Snaplab ont, quant à eux, présenté leur kit de détection du choléra, qui fait partie des 300 projets en lice pour le concours international IGEM (international Genetically Engineered Machine) qui aura lieu mi-novembre au MIT.




Enfin, la Fondation UGA et la Fondation INP ont remis leurs bourses aux étudiants lauréats, afin de soutenir leurs initiatives qu’elles soient scientifiques, artistiques, sportives, entrepreneuriales, sociales, etc.



Cette rentrée a aussi été marquée par le lancement officiel du site web edu.univ-grenoble-alpes.fr qui, tout en présentant le projet IDEX, doit contribuer à promouvoir l’excellence de la recherche et de la formation de tous ses acteurs.

Publié le 30 octobre 2017