• Recherche
  • Projet IDEX

Circular

Projet sélectionné dans le cadre de l'appel "Cross Disciplinary Program" (CDP) 2017
Concevoir des systèmes industriels circulaires pour l’Industrie du Futur
Le projet Circular a pour objectif de développer des systèmes industriels circulaires capables de transformer des produits en fin d’usage en des produits à forte valeur ajoutée. Le consortium va s’attacher à développer les conditions d’existence ainsi que les technologies nécessaires à la création de ces nouveaux systèmes industriels circulaires. Ce travail va contribuer au développement et à l’implémentation de méthodes et technologies pour l’Industrie du Futur


Circular

Les enjeux

Les systèmes industriels circulaires donneront aux entreprises la possibilité d’apporter des réponses adaptées aux besoins du marché, avec des produits compétitifs, personnalisés, de dernière génération, minimisant l’utilisation des ressources matières et énergie. La circularité des produits permet de fabriquer des produits nouveaux à partir de produits inutiles. A titre d’exemple, les batteries pour le secteur automobile (800 000 tonnes/an sur le marché européen) peuvent être transformées en d’autres batteries d’équipements électriques, profitant ainsi de 80% de la performance non utilisée. Pour cela, les systèmes industriels circulaires devront être particulièrement agiles, nécessitant de repenser les collaborations Homme/machine réelles, d’implémenter les solutions numériques pour leurs performances en action et de concevoir les nécessaires nouvelles organisations.
 

L'interdisciplinarité

Ce projet réunit 12 équipes de recherche et 3 plateformes technologiques, du domaine de l’ingénierie, des sciences sociales et des sciences et technologies de l’information et de la communication qui vont adresser les défis pluridisciplinaires posés par l’Industrie du Futur. Il nous faut en effet construire une communauté scientifique capable d’exploiter les innovations des sciences et technologies numériques (big data, cloud computing, Internet of Things, réalité virtuelle ou augmentée...) tout en reconsidérant la place de l’Homme dans l’industrie ainsi que les nouveaux métiers dans l’organisation industrielle du futur.
 

La structuration du site...

L’Industrie du Futur implique de modifier la façon dont les produits sont conçus, fabriqués, distribués et recyclés afin de répondre aux à la demande économique, sociétale et environnementale. Il s’agit, dans ce projet, de passer d’un mode de production / consommation linéaire « produire-consommer-jeter » à un mode de production / consommation circulaire « produire-consommer-réutiliser ». Ce changement de paradigme nécessite d’appréhender différemment les questions de recherche posées. Ainsi, plusieurs équipes de recherche, issues de différents domaines, se sont associées pour considérer non seulement les nouvelles technologies, mais également leurs usages et leur implémentation dans les nouvelles organisations. Il s’agira, in fine, de former un groupe de recherche, capables d’apporter des réponses plus complètes au monde industriel, en particulier concernant la problématique de l’agilité des systèmes industriels du futur.

 

... et sa visibilité internationale

Depuis 5 ans, les principaux pays industrialisés ont mis en place d’importants programmes pour l’Industrie du Futur en collaboration étroite avec les universités et les laboratoires de recherche. Ainsi, de nombreux laboratoires de recherche en Europe et à l’international développent des recherches pour l’Industrie du Futur, mais la plupart de leurs travaux se concentrent sur le volet technologique. C’est dans ce cadre que les membres du consortium ont l’ambition de développer un solide réseau de recherche pluridisciplinaire pour adresser les thèmes relatifs à l’Industrie du Futur et ceci à un niveau local, national et international. Le projet Circular est une première étape sur laquelle s’appuyer afin de lancer de nouveaux projets ambitieux. Il sera un facteur clé pour soutenir la mise en place du réseau pluridisciplinaire et pour donner à Univ. Grenoble Alpes une forte visibilité dans le domaine de l’Industrie du Futur.
 

Informations complémentaires


Laboratoires impliqués

CREG • CRJ • G2Elab • GAEL • G-SCOP • INRIA • LCIS • LEPMI • LIG • LIP/PC2S • CEA-Liten • PACTE • Plateforme FabMSTIC • Plateforme S.MART • SFR INNOVACS


Pôles de recherche impliqués

PEM • MSTIC • CEA-Tech • PSS • SHS


Budget

8,2 M€ budget consolidé


Télécharger



Publié le 9 mai 2018