• Recherche
  • Projet IDEX

MobilAir

Projet sélectionné dans le cadre de l'appel "Cross Disciplinary Program" (CDP) 2017
Une meilleure qualité de l’air pour une meilleure qualité de vie
Identifier les mesures nécessaires pour réduire significativement la pollution
atmosphérique urbaine et ses impacts.


La pollution atmosphérique urbaine est un enjeu majeur de santé publique, avec 48 000 morts/an et 100 milliards d’euros/an de coûts induits en France. MobilAir, dans une démarche fondamentalement interdisciplinaire, vise à identifier des mesures précises permettant de réduire significativement la pollution atmosphérique urbaine et ses impacts. S’appuyant sur la richesse pluridisciplinaire de Univ. Grenoble Alpes, MobilAir développe une approche intégrée dans l’aire urbaine grenobloise.


MobilAir

Les enjeux

MobilAir vise à :

 

  • Mieux caractériser l’exposition de la population à la pollution en utilisant, non pas la masse des particules fines, mais le potentiel oxydant qui prend en compte la composition chimique spécifique des particules dans l’évaluation de l’impact sanitaire des différentes sources d’émissions.
  • Identifier les leviers économiques et psychologiques permettant de changer les comportements individuels de façon pérenne.
  • Développer un outil multidimensionnel et interdisciplinaire d’évaluation des mesures en termes de réduction de la pollution sur la concentration en particules, la santé, le trafic, la mobilité individuelle, ainsi que sur les ménages défavorisés et les inégalités d’exposition à la pollution.

 

L'interdisciplinarité

Une approche interdisciplinaire entre épidémiologie environnementale, chimie et modélisation de l’atmosphère évaluera le potentiel oxydant des différentes sources d’émissions sur le bassin grenoblois (air intérieur et air extérieur) et leurs impacts sanitaires pour les sujets d’une cohorte. Une expérimentation contrôlée randomisée inédite étudiera la part des facteurs économiques, contextuels (localisation des activités, urbanisme…) et psychologiques (perception, intention, altruisme, normes sociales…) dans les comportements de mobilité. Le développement de l’outil multidimensionnel d’aide à la décision intégrera quant à lui l’ensemble des disciplines prenant part au projet.
 

La structuration du site...

Jamais un tel projet interdisciplinaire n’a été mené sur l’étude de la pollution atmosphérique, de ses sources, de ses impacts et des moyens de la réduire. Le projet MobilAir associe modélisations, mesures environnementales, enquêtes en population, cohortes avec leurs biobanques, étude d’impact sanitaire, intervention auprès de plusieurs centaines de ménages, dans un consortium de chercheurs travaillant chacun sur un ou plusieurs aspects liés à la pollution de l’air (économistes, psychologues, géographes, chimistes de l’atmosphère, épidémiologistes, modélisateurs de l’atmosphère et des transports) en lien avec les collectivités territoriales.

 

... et sa visibilité internationale

La pollution atmosphérique urbaine est devenue un problème majeur que cela soit dans les villes des pays du Nord comme dans celles des pays du Sud. S’appuyant sur la richesse pluridisciplinaire de Univ. Grenoble Alpes,
MobilAir développera une approche intégrée dans l’aire urbaine de Grenoble, zone pilote pertinente. Le projet a néanmoins vocation à développer des méthodes et outils réplicables dans d’autres villes en France ou à l’étranger.
 

Informations complémentaires


Laboratoires impliqués

GAEL • IAB • IGE • LEGI • LJK • PACTE • SENS


Pôles de recherche impliqués

PSS • CBS • SHS • PAGE • MSTIC


Budget

9,1 M€ budget consolidé


Télécharger


Publié le 2 juillet 2018