• Recherche
  • Projet IDEX

RISK

Projet sélectionné dans le cadre de l'appel "Cross Disciplinary Program" (CDP) 2017
Gérer le risque pour un monde plus résilient
Le projet Risk a pour objectif de développer l’interdisciplinarité et l’innovation scientifique dans le domaine de la gestion des risques et des catastrophes dans des régions vulnérables en raison d’une interdépendance forte d’aléas d’origines humaine, naturelle ou technologique. Outre le bassin grenoblois, le projet se concentre sur des territoires vulnérables dans la région de Beyrouth au Liban, de Port-au-Prince à Haïti, au Pérou et au Népal. Le projet a également pour objectif de proposer un institut du risque au sein d’Univ. Grenoble Alpes.


Les enjeux

Les catastrophes naturelles font 14 millions de sans-abris par an ; rien qu’en 2017 elles ont coûté 330 milliards d’euros. Le projet Risk vise donc principalement à contribuer à la réduction proactive des risques de catastrophes et au développement de la culture du risque. Il répond à un enjeu mondial et régional, fondamental pour les décennies à venir, en raison de l’accroissement de la population avec densification souvent anarchique des zones urbanisées, de l’impact humain renforcé sur les écosystèmes, mais aussi de l’émergence de nouveaux risques liés au changement climatique et au développement technologique.

 

L'interdisciplinarité

Le projet fédère une centaine de chercheurs issus de 15 laboratoires, des Sciences humaines et sociales, des Sciences de l’information et des systèmes, des Géosciences et des Sciences de l’ingénieur. Les défis scientifiques de la collecte et du traitement de données hétérogènes, de la modélisation de phénomènes complexes et en cascade, de l’aide à la décision multi-objectifs, de l’évaluation ou de la définition de schémas de gouvernance du risque, nécessitent la mise en oeuvre d’approches réellement globales et interdisciplinaires.
 

La structuration du site...

Le projet propose une approche scientifique innovante pour faire face aux verrous difficiles suivants : gérer l’hétérogénéité des données par une approche participative ; intégrer les évènements rares ou émergents et les effets en cascade ; passer d’une approche de gestion des risques statique/réactive à une approche dynamique/proactive ; bâtir des stratégies adaptées de diminution des risques de catastrophes, notamment à partir d’une évaluation pertinente des vulnérabilités et des cultures locales, et de communication pour mieux gérer le risque et renforcer la culture du risque.

 

... et sa visibilité internationale

Le projet s’inscrit pleinement dans le cadre d’actions sur la prévention des risques de catastrophes, défini par la conférence des Nations Unies de Sendai en 2015, qui encourage les états à la prévention et l’anticipation. Il vise à devenir un interlocuteur privilégié des différents acteurs de la gestion des risques en France et à l’étranger en particulier sur les 5 sites d’études choisis (monde économique, pouvoirs publics, organisations humanitaires, réseaux universitaires ou de centres de gestion du risque).

Le projet apportera une contribution forte à la structuration et à la visibilité de Univ. Grenoble Alpes autour de la question des risques, en proposant in fine un institut de gestion de risques unique en France. Il promouvra le développement de méthodologies interdisciplinaires nouvelles d’équipes qui vont apprendre à travailler ensemble. Il contribuera à la valorisation de la recherche avec les acteurs et décideurs concernés. Il participera activement au renforcement de l’offre de formation interdisciplinaire de cadres et managers du risque.

 

Informations complémentaires


Laboratoires impliqués

3SR • AE&CC • CEA-Leti • CERAG • EDYTEM • GIPSA-lab • G-SCOP • IGE • Irstea - Grenoble Alpes • ISTerre • LARHRA • LIG • LIP/PC2S • LJK • PACTE


Pôles de recherche impliqués

PAGE • PSS • MSTIC • PEM • SHS


Budget

18,7 M€ budget consolidé


Télécharger


Publié le 9 novembre 2018