Les déclarations d'engagement

Le monde de la recherche et de l'enseignement est lui aussi soumis à la loi du marché. L'accès aux publications de ses acteurs reste largement conditionné au paiement d'un abonnement. Les données de la recherche pourraient en prendre le chemin. Pour que l'accessibilité à la connaissance devienne le principe et non plus l'exception, les communautés scientifiques et éducatives comme leurs États appellent à changer de modèle, et proposent des alternatives.

Premières déclarations d'intentions


Initiative de Budapest pour l'Accès Ouvert [14-02-2002]
Participants à l'Initiative de Budapest, 1er décembre 2001 - CC-BY-SA 4.0
Pour pouvoir publier leurs recherches sans subir leur monétisation par les revues scientifiques, les signataires recommandent deux stratégies complémentaires : le dépôt par chaque chercheur de ses publications dans une archive ouverte (auto-archivage) et le recours aux revues alternatives en libre accès.

Version originale (english)
Version française

Elle fait suite à la Convention de Santa Fé qui, dès 1999, regroupa les responsables d'archives ouvertes de l'époque pour construire une norme technique permettant une interopérabilité de base entre les différentes archives, de sorte que le contenu de chacune puisse être accessible sur les autres.

 
 

Déclaration de Berlin sur le Libre Accès à la Connaissance  [22-10-2003]
Déclaration de Berlin - Max-Planck-Gesellschaft - CC-BY 3.0 Germany License
Issue d'un congrès à la Société Max-Planck à Berlin et faisant suite à l'Initiative de Budapest, les signataires réclament la mise à disposition en libre accès de la littérature scientifique mondiale mais aussi de l'ensemble des données et logiciels ayant permis de produire cette connaissance.

Version originale
(english)
Version française

 




 

Déclaration de l’IFLA sur le libre accès à la littérature scientifique et aux documents de la recherche  [05-12-2003]
L'IFLA (Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, en français), association défendant les intérêt des bibliothèques, des services d'information et de leurs utilisateurs, s'engage par ce texte à garantir un accès aussi large que possible à l'information dont elle dispose (libre accès du texte intégral).




COAR Unesco Joint COAR-UNESCO Statement on Open Access [09-05-2016]
Dans cette déclaration commune, l'Unesco et l'association COAR (Confédération of Open Access Repositories) mettent en garde les gouvernements contre le nouveau modèle proposé par les éditeurs scientifiques face aux revendications des communautés scientifiques pour le libre accès.
Dans ce modèle dit "auteur-payeur", les éditeurs proposent que les publications qu'ils éditent soient toutes librement accessibles... mais demande aux laboratoires de payer pour chaque article qu'ils souhaitent voir publier (par le versement d'APC). Le coût des abonnements ainsi économisé par les universités en réalité reversé aux éditeurs par les laboratoires. Les versements d'APC, non-encadrés comme le sont les abonnements, pourraient s'avérer plus onéreux que ces derniers et discriminatoires pour les institutions à petit budget et les pays en développement. le DOAJ recense le prix des APC par revue : Prix des APC par revue : Search>Journals>APC (DOAJ)



Texte européen

 

Programme européen Horizon 2020
H2020 est le programme de l'Union européenne pour la période 2014-2020. Il impose aux projets scientifique qu'il finance d'être publiés en libre accès sur Internet, sous peine de sanctions financières. Il encourage les chercheurs à placer leurs productions sous licence libre Creative Commons .


H2020 développe aussi OpenAIRE, structure décentralisée qui regroupe des États de l'UE qui propose divers services en libre accès : recherche de contenus en libre accès, dépôt des publications en archive ouverte, répertoire, accompagnement..).

 


Appels des communautés internationales

Appel d’Amsterdam : plan d'action pour l'Open Science
Lors de la conférence "Open Science : From Vision to Action" des 4 et 5 avril 2016, deux objectifs ont été portés au niveau européen pour 2020 : un libre accès total pour toutes les publications scientifiques et une nouvelle approche de réutilisation des données de la recherche.
Les participants ont produit un rapport détaillant les méthodes d'action : nouveaux systèmes d'évaluation de la recherche, homogénéité des pratiques du libre accès évaluées par contrôles réguliers, nouveaux modèles de publication.



Appel de Jussieu

Élaboré par un collectif français de chercheurs et de professionnels de la BSN (Bibliothèque scientifique numérique, aujourdhui "Comité pour la Science Ouverte ou CoSO), cet appel engagé se positionne contre le modèle "auteur-payeur" par les APC.
Il invoque la constitution d'un consortium national d'acteur pour fédérer les initiatives promouvant le libre accès. Il demande également aux institutions de recherche et à leurs bibliothèques de consacrer une partie de leur budget d'acquisition au développement d'une nouvelle édition scientifique publique et ouverte et de favoriser la biblio-diversité.



Publié le 26 juillet 2019