Résultats de l'appel à projet Services innovants - Session 2018/2019

7 projets ont été retenus via l’appel à projet «création de services innovants dans le champ de la vie étudiante» lors la session 2018 – 2019 pour un montant total de 190 000€

Projets séléctionnés :



Rencontre ton Maker

Grenoble INP - Laboratoire Informatique de Grenoble


De nombreux étudiants en situations de handicap ont des besoins ou ont des idées de dispositifs pour améliorer leur quotidien dans tous les champs de la vie universitaire cependant ils n'ont pas forcément les savoirs ou les capacités pour créer ces dispositifs.

Le but du projet est de mettre en place des rencontres et une collaboration entre des étudiants en situation de handicap et des étudiants "maker" afin qu'ils développent ensemble des solutions techniques aidant l'étudiant en situation de handicap dans sa vie universitaire. Ces deux profils d'étudiants ne sont pas exclusifs l’un à l’autre, un étudiant en situation de handicap peut évidemment aussi être un étudiant « maker ». Les étudiants « maker » sont des étudiants qui ont une appétence à la création, la modification et la personnalisation d'objets ou dispositifs divers.

La mission d'un fablab est de rendre accessible au plus grand nombre des outils de fabrication à travers des formations, de l'accompagnement et la mise à dispositions de ces outils.( Impression 3D,découpeuse laser, … ).
Le fablab offre de nombreuses possibilités de création de nouveaux objets mais également l'adaptation et la personnalisation d'objets existants ce qui correspond à des besoins très fort chez des personnes en situation de handicap.

Le projet se construira autour de la création d'équipes (une dizaine) de 2 à 5 étudiants qui réaliseront une création ou une adaptation/personnalisation d'objet existant répondant aux besoins d’un ou plusieurs étudiants en situation de handicap.

Les objectifs sont :

  • La collaboration entre étudiants en situations de handicap et étudiants « maker » autour d'une réalisation ayant une finalité concrète et utile pour l’étudiant en situation de handicap.
  • La formation conjointe des étudiants en situation de handicap et des étudiants « maker » aux outils du fablab
  • La création d'une bibliothèque de tutoriels/recettes de réalisations pouvant répondre aux besoins d’étudiants en situation de handicap. Et utilisable dans le temps au-delà de ce premier projet.


Les gestes qui sauvent

UGA


L'objectif est de sensibiliser les étudiants aux gestes qui sauvent par des étudiants sapeurs-pompiers volontaires. Ce projet cherche à renforcer un des marqueurs du site grenoblois qui est celui d'une politique active de prévention. Ce projet associe l'ensemble des établissements universitaires et le SDIS 38.

L’objectif est d’apprendre aux étudiants les premiers gestes tels que décrits dans les référentiels techniques et pédagogiques de sensibilisation aux gestes qui sauvent. Le PSC1 reste la formation citoyenne complète de référence. Elle est proposée par différents organismes agréés (Union départementale des sapeurs-pompiers de l’Isère, associations de sécurité civile, etc.).

Le projet permettra aussi au plus grand nombre d’étudiants d’apprendre à constituer « le premier maillon de la chaîne des secours » et ainsi de préserver l’intégrité physique d’une victime en attendant les secours organisés, par exemple : stopper une hémorragie, réagir face à une victime inconsciente qui respire, face à une victime en arrêt cardiaque... Cette sensibilisation permet donc d’agir en situation d’exception mais également dans la vie quotidienne. Ce projet s’appuie sur une forte collaboration menée avec le SDIS 38 qui a une convention avec l’Université Grenoble Alpes et l’INPG. Cette sensibilisation sera assurée par les Sapeurs-Pompiers Volontaires étudiants, dans la limite de leur nombre et de leur disponibilité, à destination de leurs pairs. Le projet a une ambition de se développer sur les 3 années à venir de façon progressive et graduelle.

La mise en œuvre du projet serait assurée par des formations de 2h délivrée par les étudiants pompiers volontaires du SDIS 38 pour un groupe de 10 à 15 personnes. La formation se déroule dans une des salles de l’université sur des créneaux définis selon la disponibilité des étudiants. Plusieurs sessions pourront se dérouler en parallèle. Le matériel utilisé est sous la responsabilité de l’organisme en charge de la sensibilisation, et sera stocké dans les locaux de la Faculté de Droit. Le SDIS 38 délivre une attestation de participation aux étudiants sensibilisés.

Mes BU Innovent

Service Inter établissement de Documentation


Les bibliothèques universitaires UGA et Grenoble INP conduisent un important projet de réinformatisation, qui s'inscrit dans un projet d'ampleur nationale (SGBm : système de gestion de bibliothèque mutualisé). L'ambition de ce projet est d’offrir de manière pérenne des services en ligne aux étudiants, au plus près de leurs besoins et de leurs pratiques documentaires. En impliquant les étudiants dans la construction et la mise en place de ces services, les bibliothèques universitaires réaffirment leur volonté d'être au plus proche de leur public et au cœur de la vie universitaire.

La nécessité de refonder l’offre de services documentaire s’inscrit dans un besoin plus vaste de repenser le système d’information documentaire en adoptant un outil de nouvelle génération, commun à l’ensemble des bibliothèques UGA et Grenoble INP.
Le futur outil documentaire des bibliothèques UGA et Grenoble INP devra intégrer :

  • Un système de gestion de bibliothèque (back office) unique en remplacement des SGB Aleph et Absysnet déployés aujourd’hui dans près de 40 bibliothèques, intégrant la gestion de la documentation numérique.
  • Un outil de découverte (front office) permettant un accès unifié et intuitif à l’ensemble de la documentation, quels que soit la discipline et le support. Cet outil permettra en outre une valorisation des fonds documentaires les plus emblématiques des établissements partenaires.
  • Une gamme de services en ligne intégrée et adaptable : demande d’achat, demande de réservation, demande de prêt entre bibliothèques, demande d’accélération de traitement… devront être accessible via une seule interface, sans que l’étudiant connecté ait à ressaisir des données personnelles. Les identifiants universitaires seront la clé d’accès à l’ensemble de ces services. Des nouveaux services, associés à la recherche documentaires, devront être proposés. Notamment la possibilité de sauvegarder des résultats de recherche, de les tagger, de les commenter et de les partager.
  • Afin d’être au plus près des besoins des étudiants, le choix des services à déployer ainsi que les modalités et le paramétrage se feront en co-construction avec les étudiants. Fort d’une expérience positive en la matière, le SID s’appuiera sur les étudiants employés dans les bibliothèques (une trentaine actuellement) pour tester, choisir et valider les services les plus utiles dans le champ de la vie étudiante.

Les ateliers de la pratique mensuelle de Qi Qong

SUAPS G INP



Si l’aménagement passif des sites et le développement d’installation dédiée à la pratique corporelle et/ou sportive est une étape nécessaire pour l’amélioration d’un style de vie en santé pour nos étudiants, l’acquisition de bonnes pratiques engageant les étudiants dans une démarche de vie active en santé en sont le complément.

Aussi ce projet a pour volonté de promouvoir ce second versant comme le revers de la médaille complète sa face pour en faire une pièce. La chine, seule détentrice de cette connaissance millénaire, diffuse depuis une dizaine d’année les qi qong qui sont des pratiques abordables par tous et efficace pour permettre une équilibration de son propre corps et une harmonisation avec son environnement. Cette pratique permet de développer le calme intérieur et la capacité à faire face en générale. Elle dynamise et harmonise la circulation de l’énergie dans le corps via les méridiens. Le Professeur LEI Bin est enseignant de l’université des sports de WUHAN spécialiste des Qi Qong. Il est membre du comité permanent de l’association nationale chinoise du qi qong de santé au sein du ministère chinois des sports.

Objectif : Mise en place d’un atelier mensuel de pratique des qi qong par et pour les étudiants sur des sites remarquable du campus.

Programme : Après la transmission par le professeur des qi qong ( sur 3 jours) , une inauguration par le professeur en présence de représentants de nos universités et établissements , des ateliers mensuel de pratique de Qi Qong animés par un groupe d’étudiant participant au module self way tonus et bien être de l’offre sportive du campus serra mis en place. Ce groupe se chargera d’animer l’atelier mensuel de pratique des Qi Qong.

Street Work-Out Campus de Valence

UGA – SIUAPS de Valence



Le projet consiste à construire une structure de street work-out sur le campus de Valence pour offrir aux étudiants et aux personnels de l'Université un équipement sportif innovant. De par son emplacement sur le campus, son aspect économique et son côté attractif, cette structure permettra de faciliter l'accès des étudiants de Valence à la pratique d'une activité physique émergente. Cet équipement sportif sera utilisé par les étudiants de manière autonome, mais aussi pendant les cours de formation du SIUAPS de Valence. Se doter d'un nouvel espace, sportif, ludique et convivial, contribuera à favoriser une activité physique plus régulière chez les étudiants, facteur majeur de prévention de leur santé.

Cette structure, basée sur le parvis du Centre Universitaire de Valence aura un double emploi. Tout d’abord, dans le cadre des cours du SIUAPS, les enseignants qui interviennent en cours de préparation physique et de musculation pourront l’utiliser en combinant des exercices de renforcement musculaire et des exercices sollicitant plus le système cardio-vasculaire. Ce type de cours sera d’autant plus intéressant dans la formation universitaire des étudiants que la pratique du street work-out favorise une meilleure connaissance de son corps et une meilleure maîtrise de soi. Il apparaît aussi important que les étudiants puissent se former dans l’utilisation de cette structure (techniques et méthodes) pour pouvoir ensuite pratiquer seuls et en toute sécurité.

Mais le street work-out donnera aussi la possibilité aux étudiants de s’entraîner de manière autonome, dans un espace ouvert et convivial. Cette structure de street work-out offrira donc une possibilité supplémentaire de pratiquer une activité physique avec la particularité de le faire de manière très flexible. Cette offre va dans le sens de toutes les recommandations qui préconisent une activité physique régulière pour les étudiants comme facteur majeur de prévention de leur santé.

Robot Etudiant Collaboratifprojet pluriannuel ayant déjà été retenu lors de la 2ème session 2017 - 2018

Comue UGA – SAH


La robotique de télé présence est en plein essor. La promesse de ces nouveaux robots de service est de permettre aux personnes empêchées physiquement d'être représentées à travers un dispositif de visioconférence mobile, de se déplacer et de communiquer à distance à partir d'un ordinateur personnel connecté à Internet, et par cette immersion relationnelle à la fois de répondre à leurs besoins sociaux et professionnels mais par la même de diminuer le risque du sentiment d'isolement social. Il existe de nombreux cas de figure correspondant à des situations d'empêchement physique, ce projet se limitera aux situations de handicap.

Une première étude au sein de nos communautés universitaires de Grenoble et Lyon a montré que pour des personnes en situation de handicap (moteur essentiellement mais aussi psychique...) l'accessibilité et l'accompagnement à la mise en oeuvre des robots impliquent l’adaptation conjointe d'une part des commandes de pilotage tenant compte du handicap et d'autre part des caractéristiques particulières du robot. Dans le cadre de ce projet, il est proposé de compléter le prototypage d'une solution robotique de télé présence qui réponde à ces contraintes et qui permette l’utilisation par tous, en facilitant les usages grâce à la collaboration des étudiants proches de l’étudiant handicapé.

Les objectifs dans ce projet sont triples :
  • Améliorer l’acceptabilité des robots de télé présence grâce à une pratique collaborative des étudiants proches de l’étudiant handicapé utilisateur du robot. (formation des étudiants et accompagnement du dispositif)
  • Améliorer les fonctionnalités d’un robot de télé présence afin qu’il soit mieux adapté aux besoins des étudiants en situation de handicap. L’organisation du FabLab permettant de s’appuyer sur une démarche collaborative d’élèves ingénieurs ou plus largement d’étudiants intéressés à la robotique. Les robots seront mis à disposition des étudiants handicapés suite à l’analyse des besoins effectuée au SAH et à l’intervention des ingénieurs du Fablab pour améliorer les fonctionnalités en fonction des besoins.
  • Recueillir et mettre à disposition les données de connexion et de mise en service des robots utilisés afin de faciliter les raccordements et usages au profit de l’ensemble des utilisateurs sur les sites universitaires.
L'objectif de ce projet est de participer à la réponse à un véritable enjeu sociétal et de faciliter, voire permettre le développement d’une activité où la dynamique formation/recherche/innovation est fondée sur un mode collaboratif des acteurs de nos universités dans les situations les plus difficiles (e.g., incapacité de participer physiquement à son activité d'apprentissage, de formation, etc). Cette aide ne doit cependant pas se substituer à la stratégie d'aménagement des sites pour l'accessibilité des personnes en situation de handicap, mais au contraire compléter cette stratégie en fournissant une aide adaptative efficace lorsque cela est nécessaire (ex : intempéries, fatigue, éloignement, hospitalisation, etc.).

SAMBA-E - projet pluriannuel ayant déjà été retenu lors de la 2ème session 2017-2018

Comue UGA – SAH



Le projet SAMBA-E vise à améliorer l’accueil présentiel des étudiants à besoins particuliers, personnes malentendantes mais aussi étudiants porteurs d’autres handicaps, étudiants maitrisant mal le français,…, dans les services dédiés à la vie universitaire de la Comue UGA. Appuyé sur une analyse des besoins des étudiants et des usages des personnels qui assurent l’accueil, il permettra après deux années d’expérimentation sur site d’installer trois bornes adaptées dans les services d’accueil.
Ces bornes utilisant les techniques les plus récentes de transcription automatique de la parole seront mises à disposition des personnels accompagnées de formations adaptées et de documents d’appui.
Le projet SAMBA-E dans sa déclinaison étudiante participe au développement de plusieurs solutions de même type adaptées à des environnements d’accueil différents et spécifiques.

La solution SAMBA-E devra notamment :

  • être adaptée aux besoins et aux attentes de ses différents utilisateurs (personnels accueillants et public accueilli) et contextes d’utilisation,
  • répondre aux exigences d’accessibilité pour tous afin de répondre aux besoins spécifiques,
  • répondre aux recommandations clefs de l’ergonomie informatique
  • s’étendre à l’accueil d’autres publics à besoins particuliers handicap / maîtrise de la langue…)